dimanche, mars 13, 2011

Et puis un jour (extrait)

Et puis un jour il n’y a plus rien. Le monde est plat. Vide. Pas un souffle d’air, pas de nuages en voyage dans le ciel. Pas l’ombre d’un murmure.
Le jour passe et les ombres idem. Le jour passe lentement, si lentement qu’on peut voir les heures, les minutes et même les secondes s’écouler, comme un petit ruisseau après la pluie.
La pluie en rendez-vous, qui fait des flaques.

Libellés : ,

2 Comments:

OpenID lise2cc said...

La musique de tes mots, en chacune de tes phrases. Le rythme de la vie, en chaque battement de coeur.

12:47 PM  
Anonymous Anonyme said...

J'aime particulièrement cce poème... Peut être car j'ai déjà vécu ce genre de jour...

11:07 AM  

Enregistrer un commentaire

<< Home